HYPNOSE POUR DORMIR

femme couchée en train de dormir après une séance d'hypnose

 

Il est assez rare d'arriver à s'hypnotiser dès le premier essai et ce n'est parfois qu'à la suite de nombreuses tentatives qu'on peut y parvenir mais seule la première obtention du sommeil présente quelques difficultés parce que lorsque l'hypnose a été obtenue une fois. Il est dès lors enfantin de s'endormir rapidement et profondément.

Beaucoup de personnes hésitent d'employer sur elles-mêmes les pratiques hypnotiques, parce qu'elles ont des craintes injustifiées au sujet de l'éveil. Certaines ont une telle appréhension de ne pouvoir s'éveiller qu'elles interrompent les essais dès qu'elles prévoient l'arrivée du sommeil ou qu'elles résistent de toutes leurs forces au sommeil au lieu de s'y abandonner. L'auto-hypnose ne présente aucun danger et le réveil se produit toujours de lui-même.

Dans les premiers essais, du reste, le sommeil obtenu est généralement assez superficiel et ce n'est le plus souvent qu'après un certain entraînement que l'état hypnotique très profond peut être obtenu. Il y a cependant des exceptions à cette règle et certaines personnes très sensibles s'endorment parfois profondément dès la première tentative. Dans tous les cas, le réveil se produit toujours spontanément, comme dans le sommeil naturel.

PREMIÈRE MÉTHODE

Pour s'hypnotiser, s'asseoir ou se coucher commodément, fermer les yeux et penser fortement :
"Je m'endors. je m'endors profondément. j'ai sommeil. j'ai bien sommeil. je m'endors. je m'endors. je dors. je dors. j'ai sommeil. je m'endors profondément."

En insistant longuement sur ces suggestions mentales et en renouvelant les tentatives plusieurs jours de suite, le sommeil viendra infailliblement.

DEUXIÈME MÉTHODE

La fixation prolongée d'un objet, en évitant autant que possible le clignement des paupières, est pour beaucoup de personnes un excellent moyen de s'hypnotiser. Peu importe la nature de l'objet fixé, il n'est pas indispensable que celui-ci soit brillant, il suffit que le regard soit dirigé et maintenu sur un point donné. Il n'en est pas moins vrai que l'objet brillant possède une plus grande efficacité.

Cet avantage est contre-balancé par un grave inconvénient : certaines personnes ne peuvent fixer longuement un objet trop brillant sans éprouver des maux de tête plus ou moins violents.
Certaines personnes tombent parfois en catalepsie lorsqu'elles se regardent un certain temps dans une glace.
D'autres s'hypnotisent également en concentrant toute leur attention sur un travail qui nécessite la fixité du regard. Un grand nombre d'auteurs recommande, pour s'endormir soi-même, de regarder un de ses doigts placé assez près des yeux et de prolonger la fixation jusqu'à ce que le sommeil se produise.

Un excellent moyen est de s'asseoir commodément auprès d'une table sur laquelle on place une carafe remplie d'eau et de fixer l'intérieur de la carafe en pensant au sommeil ; c'est le procédé le plus infaillible en même temps que le plus rapide et le plus inoffensif. Son efficacité est encore augmentée si on opère le soir en plaçant une lumière derrière la carafe.

TROISIÈME MÉTHODE

Cette dernière méthode consiste à combiner les deux précédentes, c'est-à-dire à joindre, à la fixation prolongée d'un point, les suggestions mentales recommandées plus haut.

 


Photos Mordy Steinfeld, Dawn Ashley

Suivez-nous :